Ateliers-logements de Beautour – Vertou

Histoire d’une expérience collective dans un patrimoine maraicher englouti par l’urbanisation.
Architecture | Logement-maison | Culture(s) | Maîtrise d'ouvrage publique
Vertou (44) | Livré
Ateliers Logements de Beautour - Vertou
Ateliers Logements de Beautour - Vertou
Ateliers Logements de Beautour - Vertou
Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
In Situ, Architecture, Culture(s) & Ville - Ateliers Logements de Beautour - Vertou
Description détaillée
Un « quatre route » d’hier qui devient un « rond-point » et une ferme maraichère – composée d’un hangar et de 2 bâtisses - à l’abandon entre deux secteurs urbains contradictoires issus de la « ville des fonctions ».
Une rencontre d’habitants, acteurs de la culture, pour se poser dans l’entre-deux et faire invitation. Ils sont : sculpteur, créateur d’évènements autour de la danse et des arts de la rue, dessinatrice graphiste et danseuse comédienne, « métaleu » designer et cherchent à se loger non loin de leur atelier de création et de fabrication.

Le projet d’ateliers-logements se met alors en conversation de création et la Ville de Vertou, intéressée par ce sujet inédit, donne son accord pour l’instruction. Le chantier des trois maisons et ateliers, en grande partie en auto-construction, se met en œuvre pour deux longues années avec des hébergements nomades sur site dans le grand hangar car l’économie de chacun est serrée.
Le grand atelier devient un hôtel pour chats et les trois logements-ateliers achèvent de s’organiser au cœur d’un grand jardin, en partie partagé, avec les volumes communs qui attendent la chambre d’amis collective. Les enfants trouvent leur terrain d’aventure à l’ombre d’une végétation qui s’épanouit dans une terre riche de son passé maraicher.
Les constructions, entre pierre, ossature et laine de bois, matériaux de ré-emploi, sont biosourcées à 35% et chauffées au poil à bois.
Vue d'ensemble
MAÎTRISE(s) D'ŒUVRE : In Situ AC&V
MAÎTRISE(s) D'OUVRAGE : Fanny Biron et Simon Beillevaire, Brice Marchais, Olivier Frémont
COÛT HT : 800 000 €
SP : logements et ateliers 580 m²
loading...